Position du LSAP Walferdange suite aux discussions sur le budget

19/12/2021

Bien que le budget 2021 rectifié et le budget prévu pour 2022 soient équilibrés, le LSAP Walferdange fait part de quelques réserves concernant la politique budgétaire de la majorité. Notre parti regrette en particulier l’absence de grands projets d’infrastructures nécessaires au bon développement de la Commune pour les années à venir. Nous sommes d’avis qu’il faudrait s’attaquer dès aujourd’hui à certains problèmes, tels le logement, afin d’éviter qu’ils ne s’aggravent considérablement et que les coûts ne soient bien plus élevés. Le niveau de l’endettement de la Commune est plus que raisonnable de même que la charge de remboursement des emprunts. La majorité ne devrait donc pas se limiter dans les emprunts alors qu’elle a la capacité  financière d’en contracter (dernier emprunt date de 2018). Quel est le niveau d’ambition de la majorité, quelle est sa vision pour la Commune?
 
Voici quelques exemples concrets de pénuries d’infrastructure auxquelles nous estimons qu’il faudrait s’attaquer dans les meilleurs délais:
 
I. Logement en général
La commune persiste à être inaccessible rendant toute mixité improbable. La flambée des prix empêche les jeunes de s’y installer. Cette dernière est directement liée à la pénurie du logement (même si dans notre Commune les PAP se succèdent), le manque reste criant. Pour pallier à ce problème certaines Communes telle la commune de Diekirch ont fait valoir la loi et augmenté l’impôt foncier afin d’inciter les propriétaires à ne pas retenir des terrains construisibles à une importante échelle ou à ne pas pratiquer le vide locatif volontaire pour revente ultérieure.
Nous estimons qu’il est regrettable que le Collège Echevinal n’ait pas envisagé de telles mesures qui demandent certes du courage mais qui sont plus que nécessaires pour faire face à la crise du logement.
 
II. Logement abordable
En matière de logements abordables, objet qui nous tient particulièrement à cœur, notre Commune compte sur les doigts de la main le nombre de logements abordables. Le budget 2022 ne prévoit pas un projet d’achats de maisons ou de terrains à ces fins. La comparaison avec des Communes limitrophes est parlante. Steinsel qui a mené une politique courageuse et compte un grand nombre logements  à louer à un coût modéré à des familles en besoin (jusqu’à ce que ces familles se trouvent dans une situation financière plus favorable) sans pour autant créer de ghetto devrait inciter la majorité à faire de même.
Il est aussi regrettable  qu’il n’y ait pas de logements spécifiquement destinés à des personnes en détresses et à l’urgence. Comme il est regrettable que la commune n’ait pas encore signé le pacte de logement 2.0.
 
III. Maison de retraite
Une maison de retraite est un besoin exprimé par nos anciens qui veulent finir leur vie dans le milieu où ils ont vécu et ne pas devoir se déplacer jusqu’aux Maisons de retraites où la commune a des lits, pour aller visiter leurs conjoints (malgré les facilités de transports).
Le manque de terrain ne devrait pas être un obstacle. L’ancienne majorité comptait régler ce problème par l’incitation du secteur privé. L’incitation et l’encouragement doit venir de notre commune.
 
IV. Parking
Le budget 2021, tout comme celui prévu pour 2022, n’indique aucun projet d’envergure et ceci malgré le manque d’emplacements de parking dans la commune, la courbe de la population et la création de nouveaux  logements. Il est regrettable qu’il n’y ait plus fait mention des emplacements près du stade, ni ceux du CFL. Il ne faudrait pas non plus abandonner l’idée  parking en sous-sol au niveau du Château.